• La vérité avant-dernière "Science-Fiction"

    La vérité

    avant-dernière

     

    Philip K. Dick

     

    J’ai Lu Edition

     

     

    Résumé :

    En bas, dans les abris antiatomiques profondément enterrés, des hommes et des femmes triment à en crever pour produire mensuellement leur quota de robots soldats, comme le leur demande la voix bienveillante de leur dirigeant éclairé, Talbot Yancy. Mais en haut, à la surface, la guerre est finie depuis longtemps, et les robots sont destinés à servir la poignée de nantis qui se partagent l'Eden qu'est devenue la Terre. Un système bien huilé, qui aurait pu durer éternellement si l'un de ces travailleurs, Nicholas Saint-James, n'avait pas décidé, un jour, d'arrêter de croire aux fables...

     

    Mon avis : ***

    Un très bon récit qui tient en haleine le lecteur jusqu’à la fin !

     

    Cela fait maintenant quinze années que des milliers de personnes vivent dans des abris souterrains et qu’ils attendent que la surface de la Terre soit de nouveau habitable… En attendant, ils fabriquent des robots jusqu’à en mourir. Ces derniers sont destinés à se battre à leur place mais ils ignorent que la guerre est finie depuis longtemps… Mais l’un des chefs, Nicholas Saint-James, commence à croire qu’on ne lui dit pas toute la vérité…

     

    Un roman bien écrit et bien ficelé jusqu’au final très réussi !

    Une société manipulée et entretenue dans le mensonge qui n’est pas sans rappeler certaines situations…

    C’est grâce au courage de certains que les survivants pourront enfin découvrir la vérité…

     

    Un roman de science-fiction à lire sans attendre !

     

    282 pages / 6€

     

    jailu-copie-1

     

     

    La-verite-avant-derniere.jpg

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :