• Danthrakon

    Tome 2

    Lireleï la Fantasque

     

    Arleston / Boiscommun

     

    Drakoo Editions

     

     

     

     

    Résumé :

    Nuwan, apprenti marmiton chez le mage Waïwo, a vu sa vie bouleversée depuis qu’un puissant grimoire s’est déversé en lui, le transformant et le manipulant. Avec l’étudiante Lerëh, il est à la recherche du moyen de rompre cette malédiction. L’Inquisiteur Amutu, qui suspecte une magie interdite et qui veut remettre la main sur le grimoire – le Danthrakon – les poursuit implacablement, dans sa Mygatule, une araignée géante tisseuse de sorts et d’orages.

    C’est auprès de la presque immortelle Lyreleï, mère de Lerëh, qu’ils vont chercher assistance. Mais cette rencontre entre mère est fille est l’occasion de découvrir de lourds secrets de famille…

     

    Mon avis : ***

    Un bel album, 24x32 cm, avec une illustration de couverture très réussie !

     

    Nuwan a été transformé par un puissant grimoire et depuis il cherche comment guérir en compgnie de Lereëh, une étudiante. Mais un puissant Inquisiteur veut mettre à tout prix la main sur le grimoire, le Danthrakon, et poursuit nos héros qui se sont embarqués sur un navire ! Une pieuvre géante va les faire couler et ils arrivent sur une île où vit une puissante tribu et la mère de Lerëh mais l’Inquisiteur n’a pas encore renoncé !

     

    Un second tome réussi et passionnant !

    On découvre de nombreuses créatures toutes plus extarordinaires les unes que les autres, à la poursuite de nos héros !

    Nuwan va encore devoir attendre un peu pour rompre la malédiction et le grand Inquisiteur est toujours dans ses jambes pour l’arrêter…

     

    Les graphismes sont très beaux, très fins et beaucoup de couleurs !

    Une excellente série de fantasy à découvrir !

     

    56 pages / 14,90€

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Les

    amies

    de papier

    Tome 4

     

    Cazenove / Chabbert

     

    Bamboo Editions

     

     

     

     

    Résumé :

    Qu'est-ce qui peut justifier que Charlotte décide de rompre le pacte fait avec Meï, son amie de papier, de ne construire leur amitié que par écrit et aucun autre moyen ? Si elle décide de lui téléphoner, c'est certainement que les choses sont graves. Mais à 14 ans, ce n'est pas évident de savoir ce qui est vraiment grave ou pas. Si c'est une histoire de cœur, Meï pourra l'aider en tant que spécialiste du sujet. L'adolescence s'installe et ajoute de belles feuilles aux vies déjà bien remplies de Meï et Charlotte.

     

    Mon avis : ****

    Un bel album, 22x30 cm, avec une belle illustration de couverture !

     

    Charlotte a le cœur gros car la vieille dame qui vend des croissant, La Resada, vient de mourir… Très triste, elle décide d’appeler Meï pour partager sa peine et cela lui fait du bien ! Petit à petit, la vie reprend le dessus et commencent les premiers émois amoureux. Charlotte aime bien Micha mais découvre que sa meilleure amie a aussi le béguin pour lui, pas facile… Mei hésite entre deux garçons et les deux amies se confient leur peine, leur joie et leurs petits soucis sur de jolies feuilles…

     

    Encore un tome très réussi, plein d’émotions, de surprises et surtout d’amitié !

    C’est un vrai plaisir de suivre la correspondance des deux jeunes filles et de découvrir leur vie au fil des lettres…

     

    Les graphismes sont toujours aussi fins, très expressifs et pleins de couleurs !

    A l’ère du numérique et des SMS, cela fait du bien de retrouver deux héroïnes qui aiment toujours autant s’écrire !

    A découvrir !

     

    80 pages / 14,90€

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Artemis

    Fowl

    La Bande Dessinée

     

    Eoin Colfer / Michael Moreci / Stephen Gilpin

     

    Gallimard Jeunesse Editions

     

     

     

    Résumé :

    Artemis a un plan pour rétablir la fortune de sa famille. Il a découvert l'existence du Peuple des fées et avec l'aide de Butler, son majordome, s'apprête à kidnapper leur capitaine Holly Short pour exiger une rançon. Seul bémol : les fées sont armées, puissantes, terriblement dangereuses et Artemis semble avoir quelque peu sous-estimé leurs pouvoirs. Au moins, il peut se réjouir d'avoir enfin trouvé un adversaire digne de ce nom.

     

    Mon avis : ****

    Un bel album, 17x24 cm, avec une illustration de couverture réussie !

     

    Artemis Fowl est un jeune garçon particulièrement intelligent et qui a découvert l’existence du Peuple des Fées ! Bien décidé à en capturer une, il s’assure de l’aide d’une vieille sorcière qui lui remet un livre écrit dans un langage très ancien. Artemis veut que sa famille réupère le prestige et le pouvoir, et seul l’or des Fées peut lui donner ce qu’il veut…

    Pendant ce temps, au pays des Fées, Holly Short, la première Fée dans les forces de l’odre, se voit confier une mission délicate : récupérer un Troll qui semble peu désireux de rentrer dans le rang…

     

    Ce premier opus se révèle très intéressant et permet de mettre en place les personnages principaux de la saga !

    Artemis Fowl semble tout d’abord un jeune voyou qui ne recule devant rien pour récupérer de l’or… Mais peu peu, on découvre ses faiblesses et ses amis sur lesquels il peut compter. Le final révèlera qu’il n’est pas si mauvais qu’on le croit…

    Le Pays des Fées est très intéressant et Holly Short est une fée courageuse, casse-cou et dotée de beaucoup d’humour !

     

    Les graphismes sont très fins, expressifs et donnent une belle dynamique au récit !

    Idéal pour découvrir les aventures d’Artemis !!

     

    128 pages / 14,90€

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Le Serment de

    l’Acier

    Tome 1

    Une gloire fantôme

     

    Gwenaël / Ferrari

     

    Drakoo Editions

     

     

     

     

    Résumé :

    Alors que les peuples du Vaste Pays se remettent à peine de la guerre civile qui a ravagé leurs terres, voici qu’on assassine, au cœur de la cité de Torrède, l’un des héros du conflit.

    Estèla Ascensal, jeune auxiliaire de la garde aux capacités particulières, est appelée à l’aide par les miliciens pour enquêter sur le meurtre. Facile de se laisser convaincre quand son père adoptif est le maître-chien de la garde.
    Dans le même temps, Aelis Mendigal, ancienne combattante de Torrède, quitte la ville, elle est chargée par les autorités de cette-dernière de rechercher un scribe disparu aux confins des Provinces Onarques. Elle ne fera pas le voyage seule, une caravane Romani, ce peuple voyageur et marchand, l’accueille en son sein.

    Tandis que l’une va plonger dans le ventre de la ville pour en arracher quelques secrets, l’autre va accompagner les Romanis sur les traces de la guerre passée et l’obliger à redécouvrir, non sans difficultés, ces peuples qui furent ses ennemis d’hier.
    Le bout de son voyage sera aussi celui de ses illusions.

     

    Mon avis : *****

    Un très bel album, 24x32 cm, avec une illustration de couverture vraiment très jolie !!

     

    Après une guerre très rude qui a duré trois années, Gassan Queyrel, héros de cette guerre, est assassiné de nuit à la sortie d’une maison de plaisir… Le corps est criblé de flèches et l’on fait appel à la jeune Estèla Ascensal, la meilleure limier de Torrede, pour savoir qui est le tueur ! La jeune fille révèle que les flèches sont d’origine sylvestre mais la mise en scène semble grossière ! Elle décide de traquer sa proie à l’aide de la population des bas-fond, là d’où elle vient…

    Pendant ce temps, Aelis Mendigal, est à la recherche d’un scribe qui détient des informations précieuses. Il a disparu aux confins des Provinces Onarques et la jeune femme effectue son voyage en compagnie des Romani, peuple de marchands et d’éternels voyageurs…

     

    On suit donc le destin de deux jeunes femmes qui enquêtent sur des cas étranges mais à la fin du premier opus, on se rend compte que les deux affaires vont être liées…

    Estèla est très atatchante avec une personnalité affirmée et intéressante ! Elle a été adoptée par le maître-chien de la garde après avoir été découverte dans les ruines d’un temple qui renfermait bien des secrets et a gardé contact avec lavermine qui règne encore en ces lieux…

    Aelis est plus réservée et mystérieuse… La jeune femme fait la connaissance du peuple des Romani qui a aussi bien des soucis et va tenter de retrouver un scribe qui a mystérieusement disparu…

     

    Les graphismes sont vraiment très beaux ! Pleins de couleurs, très détaillés, très expressifs et vraiment superbes, on prend beaucoup de plaisir à les admirer tout en lisant l’histoire !

     

    Un premier opus passionnant qui donne envie de découvrir la suite sans attendre !

     

    48 pages / 14,50€

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Dans mon village,

    on mangeait des chats

     

    Pelaez / Porcel

     

    Grand Angle Editions

     

     

     

    Résumé :

    Le parcours initiatique d’un jeune garçon dans le crime organisé et son cortège de violence.

    Jacques et Lily surprennent Charon, le boucher-maire, dans le bois en train de capturer des chats, matière première de ses fameux pâtés que tout le monde s’arrache. Lorsque Charon s’aperçoit que sa recette est éventée, il décide tout simplement d’éliminer les enfants qui pourraient trahir son secret. Jacques se défend et tue le boucher. En rentrant chez lui, le garçon s’interpose entre son père ivre et sa petite sœur et tue le tyran. Devenu meurtrier pour sa survie, et parricide par accident, Jacques est envoyé cinq ans en institut d’éducation surveillé pour en sortir chef de bande.

     

    Mon avis : ****

    Jacques et Lily sont frère et sœur, leur vie n’est pas facile entre un père violent et une mère qui se prostitue.

    Un soir ils vont surprendre Charon, le boucher-maire, attraper des chats. Chats qui vont servir à la confection de pâtés dont la clientèle raffole.

    Son secret risquant d’être éventé, il va tenter de tuer Jacques qui va se défendre et le tuer…

     

    La vie tumultueuse d’un jeune garçon battu par son père qui va prendre la direction de la délinquance par la force des choses.

    Une histoire qui nous tient en haleine du début à la fin avec des graphismes sombres pour une atmosphère noire qui nous met bien dans l’ambiance du récit.

     

    Une BD bien réalisée avec un sujet dramatique intemporel qui accroche le lecteur dès le début. A découvrir sans attendre.

     

    56 pages / 15,90€

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique