• Personne

    ne sort d’ici

    vivant

     

    Adam Nevill

     

    Bragelonne Editions

    Collection Terreur

     

     

     

     

    Résumé :

    Stéphanie est seule, sans argent, et elle peine à trouver un logement. Aussi croit-elle que la chance lui sourit quand elle finit par dénicher une chambre au loyer abordable dans une vaste demeure de Birmingham. Mais au 82, Edgehill Road, on aurait tort de se fier aux apparences. L'atmosphère inquiétante qui règne dans cette maison délabrée inspire à Stéphanie un profond malaise. Mais c'est sans compter les murmures dans la cheminée, les bruits de pas dans le couloir, les pleurs de femmes qui s'élèvent derrière les murs et les accès de violence du propriétaire des lieux. Pourtant, le cauchemar ne fait que commencer. Stéphanie parviendra-t-elle à s'enfuir de ce lieu maudit d'où personne ne peut l'entendre crier ?

     

    Mon avis : ****

    Un superbe roman qui tient le lecteur dans une atmosphère oppressante jusqu’à la fin !

     

    Stéphanie est une jeune femme seule et sans argent… Chassée de chez elle par sa belle-mère malade, elle survit en faisant de petits contrats de travail mais elle doit trouver un endroit pas cher pour se loger. C’est ainsi qu’elle arrive au 82, Edgehill Road, une pension de famille pour jeunes filles où elle est censée trouver une jolie chambre avec d’autres colocataires. Mais dès la première nuit, Stéphanie entend des voix et sent des présences dans la maison ! Des femmes qui lui demandent de l’aide… La jeune femme veut aussitôt quitter l’endroit mais l’inquiétant maître des lieux refuse de lui rendre sa caution ! Stephanie va devoir affronter les fantômes de la maison mais aussi une présence encore plus malsaine et redoutable qui ne s’est pas encore montrée…

     

    La première partie se révèle être un huis-clos angoissant qui dure seulement quelques jours pour l’héroïne mais qui prend le lecteur dans une atmosphère glauque et terrifiante !

    Livrée à la malveillance des propriétaires et devant lutter pour sa vie, Stéphanie va découvrir que des choses horribles se sont déroulées dans la maison !

    Mais les fantômes ne sont pas les seuls dangers qui hantent les lieux…

    La deuxième partie, plus courte, est toute aussi angoissante et horrifique !

     

    Un excellent moment de lecture et des moments bien terrifiants attendent le lecteur !

    A découvrir sans attendre !

     

    504 pages / 22€

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’horreur

    à             

    Dunwich

     

    Howard Phillips Lovecraft

     

    Bragelonne Editions

     

     

     

     

    Résumé :

    Dans le village isolé et décrépit de Dunwich, Massachussetts, vit l'énigmatique et repoussant Wilbur Whateley. Fils monstrueux d'une femme albinos et difforme et d'un père inconnu, sa naissance et son enfance marquées par d'étranges événements, Wilbur grandit à une allure anormale et atteint sa taille adulte à l'âge de dix ans. Ses semblables le rejettent et les animaux le craignent. Son grand-père l'initie à la sorcellerie, le guidant dans de sombres rituels. Et tandis que le troupeau de sa famille décline, affligé par de mystérieuses plaies, sous le regard suspicieux des habitants de Dunwich, Wilbur s'aventure toujours plus loin sur la voie de l'horreur, aidé par le grimoire maléfique qui est à la fois l'objet et le moyen de sa quête : le Necronomicon…

     

    Mon avis : ****

    Un roman horrifique captivant et magnifiquement écrit !!

     

    Dunwich est un village tranquille mais peuplé par des paysans et une petite bourgeoisie, la plupart des habitants étant consanguins… La famille Whateley a toujours été bizarre ! Le père, sorcier à ses heures, la fille bossue et albinos qui a donné le jour à une chose étrange et repoussante, Wilbur Whateley. Le garçon a une croissance importante et à l’âge de trois ans, il en paraît quinze. Sa connaissance des rituels sombres effraie les villageois qui entendent toutes sortes de bruits monstrueux qui viennent des collines et de la maison même des Whateley… Parvenu à l’âge adulte, Wilbur décide d’aller chercher le dernier maillon qui lui permettra d’éveiller la plus monstrueuse des créatures, et ce dernier artefact n’est autre que le livre maudit : le Necronomicon !

     

    Un univers particulièrement sombre, cruel et bien épouvantable !

    On entre dans un village terrorisé par une créature redoutable qui élève une créature terrifiante dans sa demeure délabrée !

    Mais une fois Wilbur disparu, la créature va se déchaîner sur Dunwich et ses habitants…

     

    Un récit palpitant et horrifique présenté dans une très belle édition !

    A découvrir sans attendre !

     

    120 pages / 6,90€

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’appel

    de         

    Cthulhu

     

    Howard Philips Lovecraft

     

    Bragelonne Editions

     

     

     

     

    Résumé :

    Boston, 1926. Suite au décès, dans des circonstances étranges, de son grand-oncle, Francis Thurston découvre dans les documents dont il hérite l'existence d'une secte vouant un culte à une créature innommable, endormie depuis des millions d'années.

    Sacrifices indicibles pratiqués dans les bayous de Louisiane, meurtres mystérieux perpétrés dans divers endroits du globe, artistes sombrant dans la démence après des visions nocturnes terrifiantes, renaissance de cultes ancestraux et surtout, une cité cyclopéenne surgissant de l'océan lors d'une tempête... Thurston va comprendre peu à peu que les recherches de son grand-oncle concernant le culte de Cthulhu étaient bien trop proches de la vérité et que, dans l'ombre, des adeptes oeuvrent au réveil de leur dieu païen, prêts à faire déferler la folie et la destruction sur le monde.

     

    Mon avis : ****

    Une très belle couverture en relief pour cette nouvelle réédition soignée !

     

    Francis Thurston reçoit de nombreux documents que conservait son grand-oncle, le professeur Angell.Ce dernier a trouvé une mort étrange près des docks de Newport… Dans ses affaires, Francis découvre une statuette particulièrement étrange, repoussante et fascinante à la fois ! Il va également découvrir les notes de son grand-oncle qui vont le conduire vers des découvertes effroyables et qui lui font comprendre que son parent est mort assassiné car il en savait trop sur un culte ancien et effroyable…

     

    Un récit horrifique particulièrement bien écrit et qui fait froid dans le dos !

    On suit les découvertes très sombres du professeur Angell et son neveu Francis qui ne sait pas encore quelles abominations se tapissent dans les recoins du monde…

     

    Une nouvelle réédition soignée qui trônera en belle place dans toute bonne bibliothèque !

    A découvrir sans attendre !

     

    77 pages / 6,90€

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Rouille

     

    Floriane Soulas

     

    Pocket Editions

     

     

     

     

    Résumé :

    1897, Paris. Violante est amnésique. Elle ne sait plus qui elle est ni d'où elle vient. Ses uniques indices sont son pendentif, fait d'une étrange gemme, et son prénom. Placée dans une maison close, Les Jardins Mécaniques, elle devient Duchesse, la plus courue des prostituées, dont s'entiche le comte de Vaulnay, énigmatique promoteur ayant fait fortune sur la lune. Lors d'une escapade pour percer le secret de son identité, elle retrouve sa seule amie morte, atrocement mutilée. Elle s'aperçoit vite qu'elle est la dernière d'une série de prostituées ou d'enfants des rues dont les cadavres n'intéressent personne. La police ne semble pas même se préoccuper de cette nouvelle drogue, la rouille, qui fait rage dans les bas-fonds de la capitale. Il ne reste à Violante qu'à mener sa propre enquête...

     

    Mon avis : ****

    Gros coup de cœur pour ce magnifique roman qui mêle science-fiction et steampunk avec beaucoup de talent et d’originalité !! Un genre qu’on trouve peu et « Rouille » est vraiment une pépite dans le genre…

     

    Violante vit dans un Paris alternatif au XIXè siècle où l’homme a réussi à conquérir la Lune depuis longtemps et en ramène des choses étranges…

    La jeune femme a perdu la mémoire depuis son arrivée il y a trois ans dans la capitale. Léon, un proxénète, l’a recueillie alors qu’elle était presque morte et l’a revendue à la maison close « Les Jardins Mécaniques » tenue par Madame Madeleine. Violante est une belle jeune femme mystérieuse, avec une prothèse d’avant-garde à l’un de ses doigts. Son passé inconnu, sa culture et son attitude lui apporte beaucoup plus de clients que les autres prostituées ce qui entraîne leur jalousie et Violante se sent bien seule. Sa seule amie, Satine, a mystérieusement disparue alors qu’une vague d’enlèvements secoue la ville. Violante veut découvrir qui elle était avant mais aussi sauver son amie Satine. Ces projets vont la mener sur un chemin dangereux où elle va devoir se battre contre un redoutable trafiquant d’une drogue qui rend dépendant quiconque en prend plus d’une fois : la rouille…

     

    J’ai adoré ce roman autant par l’ambiance gothique et mécanique que par la personnalité de l’héroïne, Violante, qui captive du début à la fin !

    Nous sommes donc dans un Paris coupé en deux : les plus riches vivent sous le Dôme qui les protège de la pollution et de tout danger. Ces derniers profitent d’un luxe indécent et des dernières inventions mécaniques : servants, animaux, calèches… De l’autre, les plus démunis, les lieux de plaisir où vit Violante, les quartiers pauvres où la population meurt de faim ou de froid dans la plus grande indifférence…

    Violante a eu la chance de tomber dans une maison de prostitution de luxe mais qui ne lui rend pas pour autant la vie facile ou sa mémoire…

    Le meurtre épouvantable dont est victime son amie, va cristalliser toute son envie de punir le meurtrier mais va aussi la mettre sur la piste de son passé !

     

    Des mécas et des voyages sur la Lune, une héroïne attachante et brave, une intrigue policière complexe et captivante, des personnages secondaires bien campés !

    « Rouille » est un roman d’action et d’aventures avec ce petit plus de steampunk juste comme on l’aime !

    L’auteure m’a vraiment conquise avec ce titre et j’ai hâte de découvrir ses prochains romans !!

     

    432 pages / 8,40€

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Le Dieu

    Oiseau

     

    Aurélie Wellenstein

     

    Pocket Editions

     

     

     

     

    Résumé :

    Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l'île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du " banquet " : une journée d'orgie où les vainqueurs peuvent disposer de leurs adversaires. Il y a dix ans, Faolan, fils d'un chef du clan déchu, a assisté au massacre de sa famille. Sauvé par le fils du chef victorieux, Torok, il est depuis lors son esclave et doit subir ses fantaisies perverses. Enfin la nouvelle compétition est sur le point de commencer. L'occasion tant attendue par Faolan pour prendre sa revanche. Aura-t-elle le goût du sang ?

     

    Mon avis : ****

    Un monde cruel et sanguinaire, barbare et anthropophage merveilleusement bien écrit !!

     

    Faolan est devenu esclave depuis dix ans. Sa tribu avait perdu la compétition et son père a été dévoré devant ses yeux par les gagnants. Il ne doit sa vie qu’à un caprice du fils du chef vainqueur : Torok. Mais ce dernier ne l’a pas fait par générosité mais plutôt pour trouver quelqu’un à tourmenter ! Faolan subit ainsi railleries, coups et bien d’autres méchancetés de la part de Torok avec le consentement de tout le clan… Un but le fait tenir : participer aux sélections de la compétition pour pouvoir enfin être libre et se venger ! Mais les épreuves sont redoutables et Torok compte bien l’emporter ! Faolan arrivera-t-il à retrouver sa liberté et sa dignité ?

     

    Une auteure dont je retrouve la plume avec un plaisir à chaque fois renouvelé !

    Ses romans sont toujours sombres et sans concession et « Le dieu oiseau » ne déroge pas à la règle !

    Ici c’est donc l’histoire de plusieurs peuples qui s’entretuent pour entretenir un culte ancien afin de régner sur tous les autres peuples ! Barbares et anthropophages, les vainqueurs ont tous les droits et ne s’en privent pas !

    Faolan a fait les frais d’être dans le clan des perdants mais sa volonté hors du commun l’a fait tenir durant dix ans.

    Aujourrd’hui il a une chance de récupérer sa dignité et sa liberté, mais Torok est sur son chemin et compte bien l’emporter…

    Le roman a deux parties distinctes : une premièreoù l’on découvre les relations entre Faolan et Torok et la première partie de l’épreuve qui changera à jamais Faolan.

    La seconde, toute aussi palpitante, se passe sur l’île aux Oiseaux où chaque membre de clan se bat pour trouver l’œuf en or qui lui assurera dix ans de suprématie….

     

    J’ai adoré chaque ligne de ce roman très dur mais captivant !

    On s’attache très vite au personnage de Faolan et sa relation complexe avec Torok est fascinante ! J’aurais peut-être aimé qu’elle soit poursuivie jusqu’à la fin mais…

    Faolan a donc tout perdu et son esprit s’est presque brisé en dix ans d’esclavage ! Il y aura du désespoir et de l’espoir jusqu’au final très étonnant mais qui est après tout une fin ouverte et qui permettra peut-être à Faolan de retrouver la paix de l’esprit…

     

    Bref, un roman incroyable qui vous emmène dans un monde tribal et captivant !!

    A découvrir absolument !!

     

    352 pages / 7,95€

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique